TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Innovation


10 entreprises et 14 objets connectés français primés au CES 2015 à Las Vegas

<p>10 entreprises et 14 objets</p>
<p>connectés français primés</p>
<p>au CES 2015 à Las Vegas</p>


Le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas est le plus important salon mondial dédié à l’électronique grand public. Lors de la dernière édition, il y a un an, la presse avait souligné le nombre important d’exposants français dans les divers espaces du CES, notamment au sein de l’espace Eureka Park du CES, dédié aux start-ups.

En 2014, sur les 70 innovations présentées en ouverture du CES, lors du CES Unveiled, dix étaient d’origine française. Cette année, parmi les 294 entreprises présentes dans la section dédiée aux start-ups, 25 % étaient françaises : les 66 entreprises françaises présentes dans cette section constituaient la seconde délégation, derrière les États-Unis (120 entreprises) mais devant Israël (16) et la Grande-Bretagne (7).

En 2015, 10 équipes françaises ont été distinguées, pour 14 objets connectés et totalisent 20 prix (un objet pouvant être lauréat dans plusieurs des 24 catégories).

Cityzen Sciences

 

La start-up lyonnaise Cityzen Sciences a remporté deux prix pour son maillot de sport connecté : Digital Shirt Smoozi (dans les catégories « Fitness, Sports et Biotech » et « Technologies portables »).

Les vêtements connectés de Cityzen sciences sont équipés de micro-capteurs intégrés dans le tissu à différents points du vêtement afin de recueillir des données d'activité ou physiologiques comme le rythme cardiaque, le mouvement ou encore la position (GPS). Ce vêtement fonctionne en liaison avec un boîtier externe, capable d'analyser les différentes mesures et d’estimer le niveau de fatigue, ou le nombre de catégories brûlées. Les données peuvent ensuite être affichées via Bluetooth, sur l'écran du smartphone. D'autres indicateurs sont prévus comme ceux relatifs à la température, à l’hydratation ou à la respiration.

Giroptic

La start-up lilloise a remporté un prix, dans la catégorie « Maison intelligente » pour sa caméra 360Cam.

Cette caméra, munie d'un gyroscope, dispose de 3 optiques utra grand angle (fish-eye) qui permettent de filmer à 360 degrés. Munie d'un gyroscope, elle est capable de capturer plusieurs photos à plusieurs niveaux d'exposition et de les combiner entre elles pour obtenir une image ayant plusieurs gammes de tons.

La Cam 360 sera prochainement le premier équipement du marché capable de diffuser des contenus vidéo à 360° sur la plate-forme YouTube. Giroptic, en outre, va concevoir une variante sportive de sa Cam 360 qui sera commercialisée dans les magasins Décathlon, sous la marque Géonaute.

La caméra de Giroptic avait séduit en juillet 2014 3900 contributeurs sur la plateforme de financement participatif Kickstarter et récolté 1,4 million $ (soit 9 fois l’objectif initial).

Guillemot

Le groupe Guillemot Corporation (Morbihan) a remporté deux prix : l’un au titre de sa platine de mixage pour DJ amateurs, Hercules DJControl Jogvision (dans la catégorie « composants et accessoires Audio/Vidéo ») et l’autre au titre d’un haut-parleur bluetooth (dans la catégorie « Home Audio/Vidéo »).

Coté en Bourse depuis 1998, le Groupe Guillemot Corporation est actuellement présent dans onze pays et diffuse ses produits dans plus de soixante pays. Il avait acquis en 1999 le constructeur américain Hercules Computer Technology, devenu depuis une division de la société.


Lima Technology

La start-up franco-américaine a obtenu deux prix pour son boîtier Lima qui unifie et synchronise les contenus de tous types de périphériques et terminaux (tablettes, smartphones, PC...) et permet d’éviter le recours aux systèmes de stockage cloud.

Lima est un boîtier conçu sur la base d'une surcouche logicielle compatible Windows, MacOS, Linux, iOS et Android. Lima technology avait recueilli en juillet 2013, 1,2 million de $ auprès de 12 800 personnes pour financer l’industrialisation de Lima. Les fonds réunis sur Kickstarter lui ont permis d’assurer le développement du logiciel. L’industrialisation du boîtier a été mise en œuvre avec un partenaire chinois basé à Shenzen. Entre-temps, la société de capital-risque Partech est entrée au capital de Lima à hauteur de 2,5 millions $. L’équipe de Lima va passer à une vingtaine de personnes fin 2014 (Source : Usine Digitale). 

Myfox

La société toulousaine a reçu un prix pour Myfox Security System, dans la catégorie « Maison intelligente ».

Destinée à la sécurité du domicile, cette centrale d’alarme se compose d’un boîtier principal, qui se connecte aux réseaux Internet du domicile, d’une part et, d’autre part, à plusieurs capteurs visant notamment à prévenir d’une intrusion. Myfox Security System repose sur IntelliTag, un capteur capable de détecter un problème avant une intrusion. Le détecteur analyse les vibrations de surface en distinguant les événements normaux (le vent, un ballon, une personne qui frappe à la porte…) des dangers potentiels (pied de biche, masse, perceuse…)..

Netatmo

Netatmo a reçu trois prix pour sa caméra Welcome dans les catégories « Maison Intelligente», «Appareils domestiques» et « Technologies pour un monde meilleur». Welcome est une caméra HD et infrarouge capable de reconnaître les visages familiers et de détecter des intrus. Netatmo s’était fait connaître jusqu’alors par des objets disposant de capteurs environnementaux, comme la station météo, le thermostat ou le bracelet détecteur d'UV June.

Parrot

La société Parrot figure parmi les 25 entreprises dans la catégorie « Meilleures innovations » pour son autoradio autonome connecté RNB6.

Elle remporte, en outre, quatre prix : un au titre de son autoradio RNB6 (dans la catégorie «automobile connectée »), deux autres pour le casque sans fil Zik Sport (dans les catégories « Fitness, Sports et Biotech » et « Casques sans fil »), et un 4e pour son assistant de jardinage Flower Power Valve (dans la catégorie « accessoires sans fil »).

La société Parrot est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de kits mains-libres pour téléphones mobiles, avec plus de 6 millions de véhicules équipés en 2013. La société avait conçu en 2011 l’Asteroid, un autoradio connectable à l’Internet par une clé 3G. Parrot a acquis en 2011 une notoriété mondiale avec son quadricoptère connecté AR.Drone et plus récemment pour son casque Zik. Le Parrot RNB6 est un autoradio qui intègre des fonctions de guidage : compatible CarPlay et Android Auto, il ne requiert pas de smartphone pour exploiter toutes les fonctions: navigation, lecteur multimédia, tableau de bord numérique, appels, SMS, notifications… Une caméra embarquée, nommée DashCam, permet de bénéficier d’un affichage en réalité augmentée, indiquant, par exemple, le point de destination et sa distance en temps réel. Elle fournit également des éléments d’assistance au stationnement, avec des alertes lorsque la voiture se rapproche trop des éléments de son environnement.

Zik Sport est un casque sans fil Bluetooth dédié aux sportifs. Dessiné par Philippe Starck, il intègre des écouteurs intra-auriculaires, portés par un arceau entourant la tête, un cardio-fréquencemètre et des capteurs (accéléromètre et gyroscope) capables d'analyser la foulée lors de la course via des micros intégrés au casque, on peut obtenir une réduction significative des bruits environnants, mais aussi demander à réinjecter une partie de ces sons dans l'oreille de façon à ne pas être totalement coupé du monde extérieur.

Parrot avait présenté au CES 2013 Flower Power, un appareil doté de quatre capteurs qui permet de sonder l'état de santé d'une plante. Le pole Green IT de la société, dans lequel travaillent une dizaine de personnes, a conçu depuis deux nouveaux assistants au jardinage : le "Pot", un pot de fleurs connecté et autonome capable d'arroser les plantes pendant un mois (grâce à une réserve de 2 litres d'eau) et un "Flower Power" amélioré baptisé H2O. Le Parrot Pot pourra arroser s’il détecte que le niveau de l’eau est bas, tandis que le Parrot H20 décidera d’arroser selon la plante.

STMicroelectronics

Le fabricant de microprocesseurs franco-italien STMicroelectronics a été distingué pour son amplificateur audio numérique STA311 (dans la catégorie « processeur audio/vidéo multicanal »).

STMicroelectronics présente à Las Vegas une trentaine d’utilisations de ses technologies dans des objets connectés. La société conçoit et produit en effet un grand nombre des composants nécessaires aux objets connectés : microcontrôleur, capteurs de son, d’images, de mouvements, gyroscope, thermomètre, accélérateurs, composants de communication (RF, wifi, NFC). Les accéléromètres et les GPS de la société sont ainsi présents dans un grand nombre de smartphones : ses capteurs sont par exemple intégrés dans les bracelets d’activité Fitbit, les thermostats Nest, les stations météo Netatmo ou les dongles du Sen.se Mother. 

La société avait présenté l’an dernier un capteur de chaleur qui recharge une batterie au contact du corps humain : destiné aux bracelets connectés, il permet de rendre ces objets autonomes en énergie. D'autres champs d’application devraient voir le jour, par exemple, dans le domaine des prothèses auditives. STMicroelectronics a aussi conçu un capteur de proximité qui arrête ou corrige la trajectoire d'un appareil face à un obstacle.

Voxtok

La start-up montpelliéraine Voxtok a reçu un prix pour Audio Capsule son boîtier haute qualité audio (dans la catégorie « Haute Performance Audio/Vidéo »). Ce boîtier est capable de lire des formats de grande qualité de restitution.

Withings

La société Withings, spécialiste des objets de la mesure personnelle (Quantified self), elle a été distinguée au CES pour la 5e année consécutive. Cette année, elle reçoit trois prix : deux au titre de sa montre Activité (dans les catégories « Fitness, Sports & Biotech » et « Technologies portables ») et un pour sa caméra Home (dans la catégorie « Maison Intelligente »).

À l’origine de la première balance connectée, puis d’un tensiomètre connecté, Withings avait lancé Pulse en juin 2013, qui analyse l’activité, le rythme cardiaque, les calories brûlées et le sommeil. Ce «traceur d’activité» (tracker) combinait un bracelet, un écran Oled tactile pour naviguer dans l’historique des données et un capteur cardiaque. Elle s’était associée, en 2012, à la société américaine Bodymedia afin de créer le Compagnon Santé (Health Companion), un service permettant d’analyser sur un même tableau de bord l’ensemble des données liées à la condition physique (poids, activité physique, sommeil et activité cardiaque).
En 2015, Withings présente Home, une caméra grand angle de 135 degrés qui permet de surveiller ce qui se passe dans sa maison avec la possibilité d'encoder des fichiers vidéo jusqu'à 1080p à 30 images par seconde. Via un smartphone ou une tablette, il est possible de se déplacer horizontalement et verticalement, de zoomer et dézoomer dans le flux vidéo HD.

Au mois de juin dernier, Withings avait lancé Activité, sa première montre connectée : une montre à aiguille dépourvue d'écran numérique et dotée de nombreux capteurs. Withings a dévoilé à Las Vegas cette semaine une nouvelle version de sa montre : l'Activité Pop. Elle dispose de deux cadrans à aiguilles : le premier indique l'heure, tandis que le second permet de suivre l'avancement de ses objectifs d'activité physique. L'Activité Pop peut également surveiller la qualité du sommeil et faire office de réveil en vibrant.

Au total, 14 objets connectés de conception française ont été primés dans 14 des 28 catégories (Source : Consumer Électronics Show).

Le nombre d’entreprises primées est passé de 4 en 2014 (Netatmo,pour son thermostat connecté, Medissimo, pour son pilulier connecté, Beewi pour son casque sans fil, et Sen.se, pour sa plateforme d’objets connectés) à 10 en 2014. Il convient de rappeler, cependant, que le CES décerne chaque année près de 400 prix sur l’ensemble des catégories de produits électronique grand public.

Axelle Lemaire, secrétaire d'État au numérique et le ministre de l’Économie Emmanuel Macron étaient présents à Las Vegas « pour faire mieux connaître la dynamique entrepreneuriale française et soutenir la French Tech ». (Source : Ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique).

 

Voir aussi :

Retour sur 80 technologies et objets connectés français présentés au CES de Las Vegas

15 start-ups françaises présentes au CES 2014

Trois objets connectés français primés au Consumer Electronics Show 2014

Les technologies mobiles et les objets connectés au cœur de la «nouvelle France Industrielle»

Dossier : Les smartphones au cœur des nouveaux objets connectés janvier 2012

Retour sur la présence française au Consumer Electronics Show (CES2013)

Les quatre entreprises françaises primées au Consumer Electronics Show (CES2013)