TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Handicap - Actualités

Accessibilité pour les malvoyants : retour sur la nouvelle interface d’iOS 7

Mercredi 25 septembre 2013 - Catégorie(s) : Handicap.


Les questions liées à l’accessibilité des systèmes d’exploitation mobiles sont devenues cruciales pour les usagers malvoyants des terminaux tactiles. On pouvait craindre en effet qu’au départ ces terminaux tactiles ne soient utilisables que par les utilisateurs «voyants». Ainsi, depuis l’iPhone 3GS, le système d’exploitation iOS intègre nativement un lecteur d’écran (VoiceOver), un agrandisseur d'écran (Zoom) ainsi qu’un générateur d’alertes visuelles pour les malentendants. iOS s’est par la suite enrichi d’un grand nombre d’applications favorisant l’accessibilité : prise de notes, GPS et dictaphones pour l’enregistrement de mémos... Par ailleurs, le lecteur d’écran VoiceOver a pour objectif de rendre les applications ordinaires accessibles aux déficients visuels. L’iPhone 4 apportait, a son tour, des améliorations comme la prise en charge des afficheurs braille sans fil et des tableaux brailles internationaux. Le système mobile d'Apple rappelle le journal Le Monde, « est réputé pour être le plus adapté pour les handicapés visuels, devant Android ou Windows Phone de Microsoft ».


La dernière version du système mobile d'Apple, iOS 7, livrée avec les nouveaux modèles du groupe, intègre une refonte graphique majeure : la première depuis 2007. Cette redirection majeure de l'interface n'est pas sans conséquences pour les malvoyants, les plus sensibles à ces changements.

Pour Handicapergo, « après des années d’utilisation d’iOS qui utilisait toujours la même structure graphique sur base du skeuomorphisme (ressemblance entre l’interface des applications et les objets réels), cette nouvelle interface répond maintenant au principe du « flat design » caractérisé par des aplats de couleurs, des effets de flou et plus de typographie utilisant une police de caractère assez fine.

Si globalement Apple n’a pas apporté de modifications majeures à l’architecture de la présentation de l’information (l’agencement des éléments, barres, textes et boutons reste globalement inchangé), c’est bel et bien le bouleversement graphique du Flat Design qui risque d’engendrer un certain nombre de problèmes pour la personne atteinte de cécité ou malvoyante. Les personnes atteintes par un handicap visuel (…) risquent de perdre bon nombre de leurs repères habituels. Avec IOS 7, les personnes malvoyantes sont confrontées à beaucoup plus de perturbations dans leur faculté d’utiliser facilement l’iPhone. Le Flat Design possède cependant une qualité importante : le contraste qui s’est amélioré au bénéfice de la perception de certains types de handicap visuel. Comme les personnes déficientes visuelles se basent énormément sur la perception des couleurs, les modifications apportées avec IOS 7 demanderont de leur part un tout nouvel apprentissage".

Certaines applications liées à iOS7 seraient quant à elles plus difficiles à utiliser que d’autres en cas de cécité. C’est le cas notamment de l’application météo native sur iOS, qui est devenue très pénible à lire pour les personnes qui souffrent d’hypersensibilité à la lumière.

« La grande simplification des icônes peut aussi être source de désorientation pour les personnes qui étaient habituées à une apparence très tranchée visuellement, ce qui permettait de les distinguer facilement les unes des autres ».
Selon Handicapergo, “comme chaque type de handicap visuel possède ses caractéristiques spécifiques, il est possible qu’une personne avec un certain type de déficience visuelle rencontre plus de problèmes à cause d’une modification apportée à un élément précis (comme par exemple des couleurs d’icônes plus vives) alors qu’une autre pourra voir sa perception améliorée grâce à ce même élément”.

L’amélioration de SIRI, le système vocal exploité par l’iPhone, en revanche, « semble apporter des réponses plus pertinentes à la personne qui désire utiliser cette aide vocale”.

« S’il est donc impossible de faire un bilan global des perturbations rencontrées par les uns et les autres, conclut Handicapergo, il est cependant évident que les déficients visuels devront refaire un apprentissage complet du système afin d’utiliser leur smartphone sous iOS 7 avec la même efficacité et fluidité qu’auparavant » (Source : Handicapergo

Voir aussi

La nouvelle interface de l'iPhone, du bon et du moins bon pour les malvoyants

Évolution des mobiles : quelle accessibilité pour les malvoyants ?