TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Innovation


Bilan des défis et concours lancés en 2014 par le Gouvernement américain

<p>Bilan des défis</p>
<p>et concours lancés en 2014</p>
<p>par le Gouvernement</p>
<p>américain</p>
<p> </p>


Dans le plan gouvernemental américain pour l’innovation (A Strategy for American Innovation) rendu public en 2009, le Président Obama appelait les administrations fédérales à encourager l’innovation en lançant des concours dotés de prix.

En septembre 2010, le gouvernement fédéral ouvrait à cet effet une plateforme collaborative, Challenge.gov, qui permet aux ministères (« départements ») et aux agences fédérales d’organiser des concours dotés de prix (Prizes) et de lancer des « défis » (challenges) pour associer entreprises, laboratoires, associations, développeurs ou citoyens ordinaires à la résolution de problèmes spécifiques. Une liste de concours et défis en cours y est consultable : enjeu, amorce de “cahier des charges”, récompense et calendrier. Si une personne ou une organisation pense avoir la solution au problème posé, elle peut concourir et éventuellement remporter le prix. (Voir dossier Bilan des défis et concours lancés par le Gouvernement américain : Challenge.gov).


La plateforme Challenge.gov est administrée par le General Services Administration (GSA), principal gestionnaire des ressources fédérales (personnel, moyens techniques et infrastructures). L’utilisation de la plateforme est gratuite pour les services du gouvernement. Le Congrès, de son côté, avait adopté une série de dispositions législatives pour alléger les procédures de marchés publics en matière de concours. Depuis septembre 2010, 288 concours et défis y ont été organisés, à l’initiative de 58 organismes publics.

La plateforme Challenge.gov est administrée par le General Services Administration (GSA), principal gestionnaire des ressources fédérales (personnel, moyens techniques et infrastructures). L’utilisation de la plateforme est gratuite pour les services du gouvernement. Le Congrès, de son côté, avait adopté une série de dispositions législatives pour alléger les procédures de marchés publics en matière de concours. Depuis septembre 2010, 288 concours et défis y ont été organisés, à l’initiative de 58 organismes publics.

2010-2013 : montée en puissance des concours et défis

Le Bureau de la politique des sciences et de la technologie (Office of Science and Technology Policy) de la Maison Blanche avait dressé en 2014 un premier un bilan de cette démarche.

Ce bilan montrait une montée en puissance du dispositif. Ainsi, pour les seules agences fédérales, le nombre de concours (87) et celui des dotations avait doublé en 2013 par rapport à 2012. Il mettait en exergue une augmentation du montant des prix destiné aux lauréats, avec de nombreux prix dotés de 50 000 $ voire de 100 000 $ ou plus. Le rapport attribuait cette progression « aux mesures que l'administration Obama a prises pour faire des concours dotés de prix un outil standard dans « la boîte à outils » de chaque agence ». Sous l'égide de l’OSTP et du GSA, 1 200 agents fédéraux avaient reçu une formation spécifique, avec l’appui de la NASA, qui organise des concours depuis plusieurs années. En 2013, le département de la Santé avait organisé à lui seul 28 des 97 concours organisés par les agences fédérales.

97 concours organisés en 2014

Alors que le bilan établi en 2014 mettait l’accent sur les aspects « quantitatifs » (nombre de concours et montant des dotations, le bilan 2015 établi par le Bureau de la politique des sciences et de la technologie (Office of Science and Technology Policy) de la Maison Blanche met l’accent sur des aspects plus qualitatifs.
Ce rapport analyse les 97 concours et défis lancés par 30 agences fédérales et dégage une série d’enseignements et de tendances.

Accroissement des ambitions et sophistication des défis et concours

La majorité des défis et concours organisés en 2014 (79 %) ont été conçus pour atteindre des objectifs multiples et plus d'un tiers pour produire plusieurs types de solutions. Cette diversification des objectifs et des types de solutions recherchées s’est traduite par une sophistication des mécanismes et cahier des charges des compétitions et par un recours accru aux partenariats. 56 % de tous les défis et concours organisés en 2014 reposaient sur un partenariat : avec d'autres agences fédérales aussi bien qu’avec des acteurs privés, commerciaux ou à but non lucratif.

L’OSTP met en exergue le « Asteroid Data Hunter challenge", un concours organisé par la NASA destiné à améliorer des algorithmes permettant d'analyser de façon autonome les images prises par des télescopes terrestres de la principale ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Pour un depense totale de 200 000 $, l'algorithme retenu a l’issue du concours a permis d'améliorer de 15 % la détection de nouveaux astéroïdes, dont certains dangereux pour la Terre, soit moins que le salaire d’un ingénieur à temps plein pour la même période de temps.

38 % des défis et concours orientés vers le développement de logiciels

38 % des défis et concours visaient la mise au point de solutions informatiques telles que des applications, des outils de visualisation de données, des modèles prédictifs ou des algorithmes. « Au-delà des concours d’applications, les défis et concours peuvent pourraient être organisés, selon l’OSTP, pour créer des logiciels d'une manière plus rentable, plus agile et plus créative que par le biais des appels d’offres et marchés publics traditionnels ».

Soutien accru à l'entrepreneuriat

Au-delà des seules dotations financières, certains concours et défis prévoient des incitations destinées aux entrepreneurs et aux petites entreprises : formation, mentorat, accès à des experts ou à d'autres ressources, mise en contact avec des capital-risqueurs et des financeurs potentiels. « Ces incitations encouragent la création d'équipes durable autour de la commercialisation de solutions ».

Implication des publics et des communautés concernés

Certaines agences fédérales ont entrepris en 2014 d’impliquer le public et de construire des communautés autour de l’organisation des défis et concours : en sollicitant les commentaires du public sur l’organisation des concours, en invitant les lauréats a présenter leurs solutions aux communautés concernées au travers de webinaires et de forums, par l’utilisation de plateformes de co-design qui permettent intégrer les attentes des utilisateurs dans la conception de solutions, par le recours a des plateformes de financement participatif (crowdfunding) pour soutenir les participants (Source : OSTP, Maison-Blanche).

En France, ces dispositifs se frayent une voie dans les politiques publiques, comme en témoignent le Concours mondial d’innovation, les défis de l’Agence nationale de la recherche, les concours DataConnexions organisés par la Mission Etalab ou les hackathons de plus en plus nombreux.
 

 

Voir aussi

Bilan des défis et concours lancés par le Gouvernement américain : Challenge.gov

Concours d’applications : des vecteurs de diversité pour les services mobiles

Un concours d’applications basées sur les données des systèmes embarqués dans les automobiles

États-Unis : un concours pour créer un appareil mobile mesurant l’impact de la pollution sur la santé

France : Essor des hackathons dans le domaine de la santé

France : essor des challenges et concours sur les objets connectés

France : des hackathons pour concevoir des objets connectés

France : un hackathon autour de la maison connectée

Open Data en France : cinquième édition du Concours Dataconnexions