TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Tourisme et Transport - Actualités

Couplage des lunettes et des voitures connectées

Jeudi 10 octobre 2013 - Catégorie(s) : Tourisme et Transport.


Les constructeurs automobiles travaillent, depuis une dizaine d’années au développement de « tableaux de bord » qui relieraient les diverses fonctions du véhicule et qui permettraient d’accéder à des services connectés sur Internet. Ainsi, l’essor des smartphones avait pris, il y a 6 ans, la plupart des constructeurs de vitesse en les obligeant à repenser les interfaces et l’ergonomie des services qu’ils comptaient mettre en place à bord des véhicules. Avec l’appui des équipementiers, les constructeurs s’emploient désormais à intégrer les smartphones dans leurs véhicules. Cette intégration devrait aussi permettre de développer de nouveaux services pour les conducteurs comme pour les passagers.

L’apparition des lunettes connectées confronte désormais les constructeurs à des nouveaux défis en termes d’intégration ergonomique des fonctions du véhicule mais aussi en termes de développement de nouveaux services d’information du conducteur, d’assistance à la conduite ou encore de sécurité du véhicule.

Le constructeur automobile Tesla Motors fut le premier à mettre au point une application qui relie les lunettes et l’électronique embarquée de la Model S. L’application Glass Tesla permet ainsi de démarrer ou d’arrêter la charge électrique, de vérifier si les portes, le coffre ou le toit ouvrant sont ouverts et fermés, d’obtenir les informations permettant de retrouver son véhicule, d’ouvrir ou de fermer les portes, de klaxonner ou d’allumer les phares… La société Tesla Motors dont Elon Musk est devenu le président du conseil d'administration compte parmi ses actionnaires les deux cofondateurs de Google Sergey Brin et Larry Page. Tesla Motors et Google travaillent aussi conjointement au développement d’une voiture électrique sans conducteur (Source : Wired).

Mercedes, qui possède des bureaux à Palo Alto dans la Silicon Valley à proximité du siège de Google, travaille également à l'intégration des Google Glass au sein des systèmes de navigation embarquée de ses futurs modèles. Mercedes a ainsi développé une solution de « navigation porte à porte ». Le principe de ce service est de rendre transparentes pour l’utilisateur les différentes phases de navigation entre le domicile et la voiture puis dans la voiture elle-même). Cette technologie permettrait de transférer une adresse de destination depuis les lunettes directement sur le GPS de la voiture quand le conducteur monte à bord, et inversement, de façon à pouvoir bénéficier d'un guidage de porte à porte quand il repasse en mode piéton.
En raison des risques de distraction que les informations affichées dans les lunettes pourraient constituer pour les conducteurs, ni Tesla, ni Mercedes n’envisagent pour l’instant d’utiliser les Google Glasses pendant la conduite. Certains pays, comme le Royaume-Uni, envisagent même d'interdire l'utilisation des Google Glass pour les conducteurs automobiles (Source : Voiture du futur).

 

Voir aussi :

Des lunettes en réalité augmentée disponibles en Europe (2)

Des lunettes à réalité augmentée disponibles dès 2013

Un casque de moto à réalité augmentée

Des lunettes de réalité augmentée pilotées par le mouvement du regard

Quelles connexions pour les automobiles connectées ? 

Dossier: perspectives et plateformes pour les automobiles connectées