TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Santé - Actualités

Des applications mobiles au service de la lutte contre le virus Ebola

Lundi 27 octobre 2014 - Catégorie(s) : Santé.

 

L’information et la communication jouent un rôle essentiel dans la gestion des épidémies : pour prendre la mesure de l’épidémie, coordonner les opérations, identifier les cas et les personnes à risques, alerter ou informer les populations.

Alors que les premières initiatives d’applications mobiles dans ce domaine provenaient des gouvernements, des agences humanitaires ou d’ONG, le relais est désormais pris par des équipes et des développeurs en Afrique.
Dans les pays touchés comme dans les pays voisins, un autre enjeu essentiel est de prendre en compte la diversité des langues pour s’adresser au public,

I-RAMP (Liberia)

Au Liberia, les équipes de Liberia IT consortium ont pris l’initiative de développer une application qui permet aux personnes disposant d’un appareil connecté de signaler aux autorités les cas d’Ebola. Cette application, baptisée I-Ramp (Incident Response And Management Program), a été conçue et développée de manière à évoluer au gré des évolutions du contexte et des attentes des gestionnaires de la crise sanitaire (Source : Liberian Observer).

Prévention Ébola (Côte d’Ivoire)

En Côte d’Ivoire, un jeune développeur de 26 ans, Dawkin’s Kamara, a lancé l'application gratuite Prévention Ébola pour diffuser des messages de prévention : des conseils pratiques, simples à comprendre et traduits en sept langues. L’application relaie les informations diffusées par le gouvernement sur le site prévention-ebola. La formule « Propagez le message et non la maladie » s’affiche sur l’écran d'accueil de l'application. 

Doctor Gratis : consultation et conseils médicaux à distance

Le docteur Jacques Durand, co-fondateur de la startup Health2i, basée a Singapour et spécialisée dans les consultations médicales à distance en Asie, a recruté une vingtaine de collègues en Indonésie et au Nigeria, qui se relaient 24 heures sur 24. Apres une formation appropriée, ces médecins répondent par chat ou par SMS aux questions que leur posent des personnes qui manifestent des symptômes inquiétants. Le but est d'abord de les rassurer et d'éviter la panique. S'il y a le moindre doute, les médecins s’efforcent de les orienter vers une structure de soins. L’utilisation du chat permet à chaque médecin d'avoir jusqu'à dix personnes en ligne simultanément. http://www.doctorgratis.org/ebola-outbreak-response/
Le service, baptisé Doctor Gratis, est gratuit pour les malades. Les médecins, eux, sont payés. La start-up Health2i qui fonctionne déjà pour d'autres maladies, se finance par la publicité. L'application est en anglais : le Dr Jacques Durand, lui-même basé en Indonésie, cherche des médecins francophones pour l'aider (Source TechinAsia).


About ebola

L’application About ebola a été développée par Code Innovation, une société basée dans le Massachusetts spécialisée dans le conseil aux ONG et aux gouvernements en Afrique. Ses concepteurs présentent About ebola comme complémentaire des campagnes d’information conduites par les ONG ou les gouvernements. « Nous avons créé l'application quand nous nous sommes rendu compte que le canal mobile était le maillon manquant des campagnes d’information ». L'application est disponible, outre l’anglais et le français, dans cinq langues africaines : Jola, Sierra Léonais Krios, libérien anglais, swahili et wolof (Source : Code Innovation).

Les responsables de Code Innovation font observer, à cette occasion, que la boutique d’applications de Google (Play Store) ne répertorie pas les langues africaines, à l'exception du swahili : de ce fait, l'application doit être recherchée en français ou en anglais. S’agissant d’Apple, sa boutique d’applications iTunes Store ne répertorie pas même le swahili, une langue régionale parlée pourtant par plus de 140 millions de personnes. Code innovation a maintes fois approché Google et Apple à ce sujet mais sans obtenir de réponse à ce jour (Source : Code Innovation).

Le service d’alerte de la BBC s’appuie sur WhatsApp

La BBC s’est tournée vers l’application de messagerie instantanée WhatsApp pour son service d'alerte à destination de ses auditeurs en Afrique. Les personnes intéressées peuvent s'inscrire grâce à un numéro spécialement mis en place. Le service, en anglais et en français, consiste en l'envoi de trois messages par jour. WhatsApp serait le service de messagerie pour mobile le plus populaire en Afrique de l'ouest (Source : BBC) http://www.bbc.com/news/technology-29610865


Voir aussi :

Le gouvernement américain lance un concours d’innovation pour combattre l’épidémie Ebola

Équipement mobile des personnels de santé pour tracer l’épidémie Ebola

Technologies mobiles et Big Data au service de la lutte contre l’épidémie Ebola

Dossier : mobiles et Big Data au service de la lutte contre le paludisme

Dossier : le mobile outil de prévention des crises humanitaires

Les smartphones au service de la science

Smartphones, sciences humaines et compréhension des interactions sociales