TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Vie Locale - Actualités

Des applications mobiles pour rompre l’isolement et améliorer l’existence dans les camps de réfugiés

Vendredi 11 septembre 2015 - Catégorie(s) : Vie Locale.


C’est un constat qui revient périodiquement dans les récits des journalistes et des observateurs qui se rendent ans les camps de réfugiés : l’omniprésence des téléphones mobiles tant parmi les personnes déplacées que parmi les travailleurs des ONG et des agences humanitaires.
Selon une étude réalisée en janvier 2015 dans le camp de Zaatari, en Jordanie, 85 % des jeunes réfugiés syriens disposent d’un téléphone mobile et 83 % de leur propre carte SIM. 

Pour l’universitaire américaine Dana Janbek, « les téléphones portables sont aussi vitaux pour les réfugiés dans les camps que l’abri, l’eau ou la nourriture. Ils permettent de rompre l’isolement et de s’informer sur les services et les initiatives qui sont à leur disposition à l'intérieur du camp. Ces personnes réfléchissent à deux fois avant d'acheter une tomate fraîche, mais consacrent une grande part de leurs maigres ressources a d'acheter plusieurs cartes SIM pour obtenir des tarifs moins chers et des connexions satisfaisantes ».

Un certain nombre d’initiatives visent à tirer parti des technologies mobiles pour rompre l’isolement des réfugiés, améliorer leurs conditions d’existence dans les camps, évaluer leurs besoins,

Aider les réfugiés à retrouver leurs proches

L'ONG Refugees United basée au Danemark, est à l’origine d’un forum en ligne, baptisé Refunite, qui permet après une inscription rapide et simple, d’aider les réfugiés à renouer directement avec leurs proches disparus. La base de données est administrée par des bénévoles de l’association. Un système de double enregistrement garantit l’anonymat des personnes. Aucun document officiel n’est requis. Une aide en ligne dans un anglais très simple, permet à chacun une facilité d’utilisation.

En partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Ericsson et trois opérateurs mobiles africains (MTN, Vodacom RDC et Telesom) Refugees United a développé un service mobile qui permet aux réfugiés ougandais et somaliens de rechercher des membres de leur famille via la base de données, puis de reprendre contact avec eux par le biais de SMS ou d’Internet.

Cette démarche a été répliqué en 2014 a l’intention des Syriens, avec le concours de trois opérateurs mobiles de la région : Avea en Turquie, Asiacell en Irak et Zain en Jordanie).

En septembre 2014, 350 000 personnes étaient enregistrées dans la base de données. (Source: HCR).

Améliorer la distribution de l’aide humanitaire

Chef de file de l’aide humanitaire syriens réfugiés en Jordanie, le HCR assure l’approvisionnement de 700 000 réfugiés, repartis dans 420 camps. La distribution de l’aide comme la fourniture des services de base à ces personnes se heurte a de nombreuses difficultés : logistiques mais aussi de communication avec les réfugiés.

Pour y faire face, le HCR a confié à l’ONG canadienne Peace Geeks la réalisation de cette application.
« L'objectif principal est d'établir un canal de communication plus efficace avec les réfugiés. Comme la plupart des familles de réfugiés possèdent au moins un téléphone mobile, l'application mobile doit leur permettre de communiquer avec le HCR et inversement. Cette application leur permettra de signaler des incidents, de prendre des rendezvous dans les bureaux du HCR et d’accéder a des informations vitales de l'UNHCR et des ONG partenaires sans passer des heures dans la ligne d'attente pour attendre un rendez-vous ».

L’application a été déployée en août 2014. http://www.unhcrifellows.org/projects-livelihoods-help-desk

Le HCR travaille, par ailleurs, a la mise au point de MyHcr, une application destinée à l’évaluation en temps réel des besoins des réfugiés.

Gherbtna : une application mobile pour les réfugiés syriens en Turquie

Un jeune informaticien syrien, Mojahid Akil, réfugié en Turquie, a entrepris en 2014 de réaliser un site et une application mobile pour faciliter le quotidien des Syriens réfugiés en Turquie. « Les gens arrivent ici sans parler la langue. Ils ont besoin de louer un appartement, faire leurs papiers et trouver du travail ».

Cette application baptisée Gherbtna (« notre exil « en arabe) réunit des informations sur les formalités relatives au titre de séjour, les procédures d’inscription à l’université et propose des offres d’emploi. Avec le Liban, l’Irak et l’Égypte, la Turquie est l’un des principaux pays qui accueillent les millions de Syriens qui ont fui la guerre civile.
 
Voir aussi

Un hackathon pour les demandeurs d’asile

86 % des jeunes syriens réfugiés dans le camp de Zaatari disposent d’un téléphone mobile et 50 % utilisent couramment l’internet

Les terminaux mobiles : boussoles et outils de survie des réfugiés