TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Développement durable - Actualités

Des capteurs pour mesurer l’acidité des océans

Mercredi 22 juillet 2015 - Catégorie(s) : Développement durable.



L'acidification des océans est un problème majeur, lié au réchauffement climatique, qui menace la biodiversité des océans. Elle présente un risque direct pour les coraux mais également pour les espèces qui construisent une coquille, comme les moules, les huîtres, les homards ou les crabes. La côte nord-ouest des États-Unis, dont une partie de l'économie dépend fortement des ressources marines, est d'ores et déjà affectée par les conséquences de l'acidification des océans.

S'il est clair que les océans s'acidifient de plus en plus à un niveau global, il reste de nombreuses incertitudes sur le niveau des changements selon les différentes régions et les niveaux de profondeurs. Obtenir des données plus précises permettrait de faire avancer les connaissances scientifiques et de mieux préparer les politiques de protection des océans. De nombreux tests ont été réalisés mais ils sont encore assez coûteux et difficiles.

Pour résoudre ce problème, la Fondation XPrize avait offert une récompense d'un million de dollars à une équipe capable de développer un moyen de tester facilement et à moindre coût l'acidité des océans (sans réétalonnage fréquent) et un autre million de dollars à l'équipe qui développera le détecteur le plus précis (pouvant fonctionner à plus de 3000 mètres de profondeur et capable de détecter une variation de pH de 0.002).

La société Sunburst Sensors, spécialisée dans le développement de capteurs chimiques destinés à des applications d'eau de mer et d'eau douce, a remporté cette compétition. Les deux capteurs gagnants de Sunburst utilisent un processus qui permet de prélever un échantillon d'eau de mer, de le mélanger avec des colorants purifiés et d'appliquer la lumière d'un laser sur l'eau afin de déterminer le niveau de pH.
Ce capteur a un coût projeté de fabrication de moins de 1 000 $ par unité, avec une précision comparable à celle des meilleurs capteurs commerciaux existants. Sa précision est aussi bonne que celle d’un laboratoire professionnel entièrement équipé (Source : Xprize). 

 

Voir aussi:

Diagnostic médical universel mobile : 30 sociétés en compétition pour le Tricorder XPrize

Dispositif mobile de diagnostic médical universel : les contours du concours X Prize se précisent

Des applications mobiles pour protéger la biodiversité marine