TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Handicap - Actualités

Des lunettes « auditives »….pour déficients visuels

Lundi 7 avril 2014 - Catégorie(s) : Handicap.


OrCam Technologies, une start-up israélienne, a développé un dispositif de réalité augmentée qui, une fois positionné sur les lunettes d’un déficient visuel, est capable de lire la signalisation, des inscriptions sur des objets ou des documents imprimés et de les retranscrire oralement à un utilisateur malvoyant. Le dispositif repose sur une caméra fixée sur les lunettes qui balaye ce qui apparaît dans le champ de vision de l’utilisateur : programmé pour reconnaître ce qui est pointé du doigt (livre, menu de restaurant, boîte de conserve, panneau, affiche…), le dispositif est alors capable de restituer oralement les inscriptions. La caméra peut embarquer une bibliothèque d'objets, voire de visages. L’appareil utilise la technologie dite de conduction osseuse : le son est transmis directement à l’oreille en passant par les os du crâne, ce qui permet à l’utilisateur de ne pas utiliser d‘écouteurs. Les personnes aveugles peuvent également utiliser cette nouvelle technologie, mais d’une façon un peu différente, puisqu’à la différence des personnes malvoyantes, elles ne peuvent pas pointer précisément du doigt ce qui les intéresse. Intel vient d’investir 15 millions de $ dans la société. (Source : GigaOm).

En 2012, une équipe de chercheurs de l’Université de Jérusalem avait mis au point, avec l’appui de chercheurs de l’INSERM et du CEA, un système de « vision sonore » permettant aux aveugles de naissance de percevoir les formes d’un visage, d’une maison, et même de lettres et de mots. Le dispositif comprend une petite caméra vidéo incorporée à des lunettes, un smartphone transformant l’image en sons, et un casque stéréo. 

Dans le même domaine, mais en tirant parti d’une nouvelle génération d’implants, le centre de recherche suisse de la société américaine Second Sight a mis au point une paire de lunettes couplée à une prothèse implantée sur la rétine. Ce dispositif est spécifiquement destiné aux personnes atteintes d’une rétinite pigmentaire, une maladie qui entraîne la dégénérescence des cellules photosensibles (bâtonnets et cônes) de la rétine. La prothèse, qui comprend une antenne, un boîtier électronique et un faisceau d’électrodes, est implantée à l’intérieur de l’œil par voie chirurgicale. La caméra vidéo miniature logée dans les lunettes filme une scène, les images sont alors traitées par un ordinateur portable. Une fois transformées en instructions les informations sont alors renvoyées aux lunettes via un câble. Ces instructions sont ensuite transmises à une antenne dans l’implant par une connexion sans fil. Celles-ci contournent les photorécepteurs endommagés et stimulent les cellules restantes de la rétine, qui transmettent les informations visuelles le long du nerf optique au cerveau, créant la perception des formes lumineuses (Source : Le Temps).

 

Voir aussi :

Accessibilité des technologies mobiles pour les malvoyants : un bilan de l’année 2013

Une application collaborative pour interpréter les photos prises par les déficients visuels

Un système de « vision sonore » pour les aveugles de naissance

Une bague pour analyser et lire les textes à haute voix

Réalité augmentée « au bout des doigts » pour aider les non-voyants

Des chaussures intelligentes et connectées pour guider les malvoyants

Un dispositif de guidage mobile pour malvoyants basé sur la Kinect

De nouveaux objets connectés au service des personnes sourdes et malvoyantes