TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Santé - Actualités

Des objets connectés pour surveiller le sommeil

Mardi 2 septembre 2014 - Catégorie(s) : Santé.


L’analyse des troubles du sommeil a donné lieu au développement de nombreuses applications mobiles, comme SmoothAlarm ou Sleep as Android (des réveils intelligents qui prennent en compte les cycles du sommeil), Pure Sleep (qui combine les battements binauraux http://fr.wikipedia.org/wiki/Battement_binaural avec de la musique et des sons de la nature pour influencer les ondes cérébrales) ou encore Sleep Cycle (qui enregistre les différentes phases de votre sommeil pour en analyser le cycle grâce au capteur des mouvements).

L’application iSommeil (labellisée ProximaMobile), pour sa part, conçue par des spécialistes de centre du sommeil de l'hôpital Hôtel-Dieu, évalue la qualité du sommeil grâce à un enregistrement effectué pendant la nuit et permet de surveiller les éventuelles apnées du sommeil. 

On assiste désormais à l’émergence d’une nouvelle génération d’objets connectés qui tirent parti de la chute du coût des capteurs. La société finlandaise Beddit a mis au point un dispositif qui permet d’analyser les bruits et les cycles du sommeil à l’aide de deux capteurs disposés sous votre matelas. Les capteurs enregistrent les différentes phases de sommeil, les mouvements du dormeur, son rythme cardiaque et sa respiration. Une application restitue l’ensemble de ces données sur un journal de bord. La société Beddit avait réuni en octobre 2013 500 000 $ sur la plateforme de financement participatif IndieGogo pour finaliser la réalisation d’un premier prototype (Source : IndieGogo).

La société française Withings commercialisera prochainement Aura, un dispositif qui associe un appareil de chevet (pour analyser l’environnement nocturne : bruit, température, luminosité) et un capteur de sommeil (fixé sous le matelas) qui enregistre les données du dormeur (mouvements, respirations, battements de cœur). L’appareil de chevet propose, après analyse des données, des programmes de sons et de lumières adaptés à l’horloge biologique.

La société Hello, de son côté, est en passe de boucler sa campagne de recueil de fonds sur la plateforme Kickstarter pour financer la production d’un dispositif comparable, baptisé « Sense ». Sense est composé de deux éléments : un module de chevet en forme de boule et un capteur qui se fixe sur l’oreiller. Alors que la boule surveille la température, la luminosité, le bruit ambiant et la qualité de l’air, les mouvements, le taux d’humidité, les bruits et les particules (pollen ou poussière) le capteur sur l’oreiller contient un accéléromètre pour détecter les mouvements du dormeur. La boule sur la table de nuit contient une ampoule LED qui peut afficher plusieurs couleurs suivant la phase de sommeil. Près de 10 000 personnes ont contribué au financement du projet qui a réuni d’ores et déjà 2,4 millions $. (soit 24 fois l’objectif initial) (Source : Kickstarter).


Selon les analystes qui scrutent depuis plusieurs moins les acquisitions et les recrutements de la société Apple, les futurs accessoires connectés d’Apple devraient intégrer des fonctions d’analyse du sommeil. Apple avait en effet recruté il y a quelques mois Roy Raymann, ex-expert chez Philips des objets connectés de santé et spécialiste des cycles du sommeil.

 

Voir aussi :

Apple bientôt acteur de la santé mobile

Bracelet et application mobile pour mesurer activité, sommeil et nutrition

Des smartphones pour étudier les rêves