TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Des smartphones dans les robots de la station spatiale internationale (2)

Lundi 4 août 2014 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.


Il y a quelques jours, une capsule de ravitaillement a livré à la Station spatiale internationale deux prototypes de smartphones conçus par Google dans le cadre du projet Tango. Grâce à leur capacité de modélisation en 3D, ces smartphones vont cartographier l’intérieur de la station spatiale : ils devraient assister les astronautes dans les manœuvres de navigation liées à la station.

Le projet Tango repose sur un prototype de smartphone qui associe une caméra, des capteurs de profondeur et un logiciel de modélisation : l'appareil génère 250 000 mesures 3D par seconde afin de créer la cartographie 3D de l'environnement de l'utilisateur. Ces smartphones disposent de capteurs capables de récréer sur l’écran l’environnement 3D dans lequel l’utilisateur évolue et de capturer les endroits impossibles à cartographier avec les moyens traditionnels.
 

Pour ses missions dans l’espace, la NASA prévoit depuis plusieurs années d’assister les astronautes de robots capables de les soulager dans certaines tâches. Ces robots devraient être contrôlés par les astronautes eux-mêmes et non pilotés à distance par les ingénieurs de la NASA sur terre.
Une première génération de robots, les « Spheres », avait ainsi été mise au point, il y a quelques années, par le MIT : ces satellites expérimentaux de maintien de position, d’engagement et de réorientation mesurent 20 centimètres de diamètre pour un poids de 3,5 kg et sont capables de se déplacer en apesanteur en éjectant du gaz carbonique. La NASA les avait équipés d’un « cerveau » sous la forme d’un smartphone Nexus S fonctionnant sous Android. Dotés, grâce au smartphone, d’une caméra, d’un accéléromètre et de divers capteurs, ces robots peuvent contrôler leurs mouvements, effectuer les mesures et communiquer avec les astronautes pour exécuter certaines opérations. 
Les capacités de suivi de mouvement, de détection de profondeur et de représentation de l’espace dont disposent les smartphones Tango devraient permettre, selon la NASA, d’améliorer les performances des satellites Spheres, et, à terme, d’améliorer les capacités de capture d’images des astéroïdes (Source : ComputerWorld).


Voir aussi :

Des smartphones dans les robots de la station spatiale internationale

Modélisation 3D et cartographie sur mobile

Les robots de la Nasa bientôt équipés de smartphones

Des applications scientifiques et ludiques sur smartphone en orbite

Dossier: Les smartphones au service de la science