TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Institutions - Actualités

Innovation 2030 : Des objets connectés lauréats du concours mondial

Lundi 18 mai 2015 - Catégorie(s) : Institutions.


La Commission Innovation 2030, présidée par Anne Lauvergeon, avait lancé en décembre 2013 un concours destiné à soutenir financièrement des projets innovants autour de « sept priorités durables » comme le Big Data, la médecine individualisée, le recyclage des métaux ou encore le stockage de l'énergie. 


La Commission Innovation 2030 avait imaginé un concours découpé en trois phases

  • Une première phase d’amorçage destinée à sélectionner une centaine de projets au stade amont de leur développement et et dotés chacun d’une enveloppe de 200 000 $
  • Une Phase 2 destinée à accompagner les projets les plus prometteurs dans la phase de levée des risques avec des travaux de développement de plus grande ampleur, le soutien financier public de 1 à 3 M€ par projet sous formes de subventions et d’avances remboursables 
  • Une Phase 3 destinée à soutenir une ultime sélection de projet dans leur phase d’industrialisation et de mise sur le marché à grande échelle, parmi les projets accompagnés en phase 2, le soutien public potentiel pouvant être à nouveau multiplié par 10 par rapport à la phase précédente, soit 20 millions d’euros.

À l’issue d’une procédure de sélection « rapide et simple » (un dossier de dix pages maximum, un examen par des experts, une audition), la Commission Innovation 2030 a retenu en juillet 2014 110 projets.

À l’issue de la phase 2, elle vient de retenir 16 projets qui recevront un soutien public à hauteur de 2 millions d’euros maximum.
Parmi les lauréats de la phase 2 du concours mondial d’innovation figurent les sociétés I-ten, Mac-Lloyd et Snips.

  • I-Ten développe depuis 4 ans, une nouvelle génération de micro-batteries en couches minces désormais validée à l’échelle du laboratoire. Ces micro-batteries compactes, "permettent de stocker dans le même espace 10 fois plus d'énergie que les technologies concurrentes", ouvrant ainsi un champ à de nouvelles utilisations, notamment dans le domaine de l'internet des objets en assurant l'autonomie énergétique des objets connectés. Plusieurs sociétés de capital-investissement viennent d'investir 3,2 millions € dans I-Ten.
  • Mac-Lloyd travaille à l’inexploitation des mégadonnées (Big Data) dans le sport professionnel grâce à la récupération des données vidéo, physiologiques, de mouvement et de position des athlètes. Mac-Lloyd a mis au point un boîtier connecté miniaturisé intégré dans un textile connecté en vue d’analyser en temps réel les performances physiques de l’athlète.
  • Snips oeuvre au développement d’algorithmes d’analyse prédictive pour smartphones. Snips a mis au point une application mobile qui permet de connaître la fréquentation des rames de métro et de RER en région parisienne. Snips se focalise désormais sur la création d’une intelligence artificielle pour les objets connectés.

L’un des enseignements qui se dégagent de ce premier concours est la rapidité de mise en marché de la plupart de ces innovations. La plupart des lauréats de la phase 2 envisagent des mises sur le marché en 2016 et 2017.

La phase 3 devra identifier une dizaine de projets pouvant constituer des leaders mondiaux et ayant des besoins de financement importants (Source : Usine nouvelle).

 

Voir aussi :

France : essor des challenges et concours sur les objets connectés

Bilan des défis et concours lancés par le Gouvernement américain : Challenge.gov

Concours d’applications : des vecteurs de diversité pour les services mobiles

Tour d’horizon des initiatives françaises autour des objets connectés (2)

France : des hackathons pour concevoir des objets connectés

France : des hackathons pour concevoir des objets connectés

Essor des hackathons et des concours d'objets connectés en France

Dossier: Concours d’applications : des vecteurs de diversité pour les services mobiles