TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Vie locale


L’écosystème mobile du Grand Toulouse

<p>L’écosystème mobile </p>
<p>du Grand Toulouse</p>
<p> </p>

Toulouse compte parmi les quelques métropoles françaises qui ont souhaité encourager la création d’un écosystème innovant autour des services et technologies mobiles. Cette politique de développement s’est appuyée sur le lancement de plusieurs appels à projets, sur le développement de l’Open Data, sur des expérimentations menées dans le cadre de la commande publique ainsi qu’en favorisant les rencontres entre les acteurs des technologiques déjà implantées dans la région (en particulier dans le domaine aérospatial) et les nouveaux acteurs issues des technologies mobiles.


Open Data et équipement des services municipaux en smartphones

La ville et la Communauté Urbaine de Toulouse se sont engagées, en septembre 2011, dans la libération de données municipales sur le portail Grand Toulouse Data. La communauté urbaine propose aussi une version mobile HTML5 de son site. Elle a, par ailleurs, déployé 3 000 flashcodes dans les rues et les lieux publics. Les panneaux de chantier ont ainsi été équipés de flashcodes pour informer les citoyens sur la nature et les perspectives de chaque chantier (images de synthèse, planifications, entretien avec les architectes… ). La ville a aussi entrepris d’équiper les employés des services municipaux, notamment les agents de voirie, de smartphones pour leur permettre de signaler les dégradations survenues dans l’espace urbain. Le signalement, géolocalisé et accompagné d’une photographie, déclenche l’intervention des services municipaux dans les 24 heures.


Des industries spatiales… aux technologies mobiles

Autour des entreprises du secteur spatial et du projet européen de géopositionnement par satellite Galileo (concurrent du GPS) se sont progressivement agrégées de nombreuses entreprises spécialisées dans les services de géolocalisation sur mobile. Deux start-ups toulousaines, Pole Star et Insiteo ont ainsi mis au point des technologies de géolocalisation indoor qui permet d’étendre la géolocalisation GPS aux zones couvertes (gares, aéroports, sites industriels, centres commerciaux, musées, parkings). Une autre application des technologies de la recherche spatiale est issue du partenariat entre la société Lyberta et le CNES. La technologie Neurolyb de Lyberta permet d’informer en temps réel les automobilistes sur la disponibilité des emplacements de stationnement les plus proches.


La Ville comme plateforme d’expérimentation

Toulouse expérimente de nombreuses innovations urbaines qui vont de l’éclairage à la propreté sur la voie publique. Les projets qu’elle soutient associent 3 types d’acteurs : des grandes entreprises (l’opérateur Orange, l’équipementier Continental, le fabricant de cartes à puces Oberthur), ses partenaires naturels dans le domaine des transports (l’aéroport Toulouse-Blagnac, le réseau de transports en commun Tisseo) et des start-ups locales ou régionales dans le domaine des services et technologies mobiles.

Toulouse teste ainsi, depuis avril 2011, le système d’aide au stationnement par mobile mis en œuvre par la société Lyberta, ce système repose sur l’utilisation de grappes de capteurs présents sur la voie publique ainsi que de badges présents dans les véhicules. Ces badges permettent d’interagir avec les capteurs afin de créer une gamme variée de droits d’accès et d’abonnements : pour les livreurs, les personnes handicapées, les résidents, les médecins, les artisans locaux. Les promoteurs de ce projet souhaitent ainsi diminuer le temps de recherche d’une place avec un impact positif sur le trafic et une baisse de la pollution ainsi qu’une meilleure gestion des places réglementées. 
Le Communauté Urbaine du Grand Toulouse teste aussi depuis octobre 2011 un service de gestion des véhicules municipaux qui s’appuie sur des technologies sans contact (NFC). Les personnels municipaux peuvent désormais activer les véhicules professionnels sans clés de voiture, à partir de leur téléphone (Source: Grand Toulouse).
 

L’aéroport de Toulouse-Blagnac expérimente, avec la Société internationale de télécommunication aéronautique (SITA), Orange, la société canadienne Research In Motion (RIM) et une dizaine d’autres acteurs technologiques un projet-pilote autour des technologies sans contact pour les voyageurs. L’expérimentation va permettre de tester une série de services depuis l’arrivée à l’aéroport (accès au parking, mémorisation de l’emplacement, paiement) jusqu’à l’embarquement, en passant par l’enregistrement des bagages. Durant leur parcours dans l’aérogare, les passagers recevront des informations sur leur vol : horaires, hall de départ, porte d’embarquement (Source : Le Monde informatique).

C’est aussi sur les rocades toulousaines qu’Autoroutes du Sud de la France (ASF) et Orange expérimentent Trafic Zen, un dispositif d'information en temps réel du trafic routier.  La ville rose a aussi testé le trottoir électrique de la startup Viha Concept. Ce trottoir composé de dalles montées sur ressorts et reliées à des lampadaires, permet de récupérer l’énergie cinétique créée par la marche des piétons pour alimenter les dispositifs d’éclairage urbain. 


Des liens entre écoles d’ingénieurs et entreprises

Les écoles d’ingénieurs jouent une part importante dans la vitalité de l’écosystème mobile toulousain. Des étudiants de l'école toulousaine Ingésup ont ainsi été récompensés lors de la finale française du championnat «Imagine Cup» organisé par la société Microsoft. Leur application Capstreet est destinée à simplifier les déplacements urbains des personnes à mobilité réduite. 

La dynamique technologique régionale est aussi nourrie par des réseaux et associations d’entreprises. La Région Midi-Pyrénées accueille désormais un cluster d’entreprises numériques, Digital Place.  Promu conjointement par le Conseil Régional, la CCI Toulouse, Grand Toulouse, Sicoval (36 communes du Sud-Est toulousain), ce cluster a été labellisé par l’État en janvier 2011dans le cadre de l’appel à projets « grappes d’entreprises ». L’association La Mêlée organise quant à elle depuis 4 ans un salon régional : la Mêlée Numériquedont la dernière édition, en avril dernier, a attiré plus de 3000 participants.
La commune de Labège, au sud-est de Toulouse, accueille TIC Valley une pépinière atypique qui regroupe quinze start-ups numériques à différents stades de leur développement. (Source : Techcrunch
L’agence de développement économique Midi-Pyrénées Expansion (MPE), pour sa part, accompagne tous les ans une douzaine de start-ups mobiles au Mobile World Congress de Barcelone.


Quelques sites de start-ups mobiles toulousaines :

Lyberta (solutions mobiles pour le stationnement) 
Adelya (technologies sans contact pour des systèmes de fidélisation) 
Artal (projets de mobilité numérique) 
Genigraph (à l’origine de e-citiz)
Mobilib, société coopérative d'intérêt collectif exploitant un service de partage d’automobiles 
Mobigis, Systèmes d'Informations Géographiques (SIG) appliqués aux transports 
Insiteo (Géolocalisation indoor) 
Pôle Star (Géolocalisation indoor ) 
Phonitive (développement mobile et technologies tactiles, lauréat du Grand Prix des trophées de l’économie numérique ) 

 


Voir aussi :

Une application mobile pour rendre les villes accessibles

Deux sociétés françaises se lancent dans la géolocalisation «indoor» sous iOS

Trouver et régler sa place de stationnement sur mobile : Toulouse, Issy les Moulineaux, Nice…

Le catalogue des bibliothèques de Toulouse sur mobile

Les collectivités locales mutualisent leurs projets d’applications sans contact

Mobiles, RFID et NFC pour la gestion et le partage d’automobiles

Un système d’assistance au stationnement du véhicule contrôlé par mobile

Appel à projets NFC-Ville intelligente : 17 collectivités locales présélectionnées

Montée en puissance de la géolocalisation à l'intérieur des bâtiments

Mobiles et sécurité sur autoroute