TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Institutions - Actualités

Les ambitions britanniques autour de l'Internet des Objets

Lundi 23 février 2015 - Catégorie(s) : Institutions.


Dans un rapport qui vient d’être rendu public, Mark Walport, conseiller scientifique du Premier ministre britannique (Chief Scientific Adviser) propose une feuille de route au gouvernement à travers une dizaine de recommandations stratégiques pour assurer le développement de l'Internet des Objets au Royaume Uni. Une nette prédominance est accordée à la sécurité, l'interopérabilité et l'ouverture des réseaux impliqués, afin d'assurer l'homogénéité et la durabilité des infrastructures mises en place.

Le rapport souligne la nécessité d'une étroite coopération entre tous les acteurs concernés par l'Internet des Objets : administrations, structures de soutien à l'innovation (Tech UK, Digital Economy Catapult, etc.) et à la recherche (Engineering and Physical Sciences Research Council), secteur privé mais aussi société civile au travers de débats citoyens.

Mark Walport reconnaît toutefois que l'Internet des Objets soulève de nouveaux enjeux réglementaires - notamment en ce qui concerne les données personnelles et le respect de la vie privée : il invite cependant le gouvernement à adopter une approche a minima afin de ne pas décourager l'appropriation de ces nouvelles technologies (Source : Ambassade de France au Royaume Uni-Adit).

Le gouvernement britannique avait déjà alloué en mai 2014 une enveloppe budgétaire de 45 millions de livres (54 millions €) pour le développement de l'Internet des objets. Cette enveloppe portait l’effort du gouvernement britannique dans ce domaine à 73 millions de £ (89 millions €) Le Premier ministre, David Cameron avait déclaré en mars 2014, qu’il voyait dans l'Internet des objets « un moyen de stimuler la productivité, de nous garder en bonne santé, de rendre les transports plus efficaces, de réduire les besoins en énergie et de lutter contre le changement climatique".
 

Voir aussi :

Grande-Bretagne : 89 millions d'euros pour l'Internet des objets

Montée en puissance des usages mobiles sur les sites publics britanniques

Le gouvernement britannique s’oriente vers HTML5 pour les services aux citoyens

Retour sur la stratégie numérique du Gouvernement britannique (2010-2013) : Open Data, services mobiles et HTML5

Les mobiles au centre de la stratégie numérique du Gouvernement britannique

Les orientations du Gouvernement britannique en matière de «gouvernement mobile»

Le gouvernement britannique mise sur la 4G pour déployer le haut débit dans les zones rurales