TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Tourisme et Transport - Actualités

Les règles de sécurité automobile favorisent le développement des voitures connectées

Vendredi 28 février 2014 - Catégorie(s) : Tourisme et Transport.


Selon le département américain des Transports (DOT),  l'échange de données de véhicule à véhicule (V2V) constituera après la ceinture de sécurité et l’airbag, la prochaine génération de dispositifs de sécurité automobile. Depuis un an, l’agence américaine de sécurité routière (National Highway Traffic Safety Administration, NHTSA) expérimente la technologie V2V sur 3000 véhicules. Les échanges de données portent sur la vitesse et la localisation des véhicules proches : ils permettent d’avertir les conducteurs dans des situations à risque comme les changements de file, les carrefours… Selon l’agence, le test serait concluant : la généralisation des échanges de données entre véhicules contribuerait à diminuer de 70 à 80 % la gravité des accidents. Le secrétaire américain des Transports envisage même de rendre l'usage du V2V obligatoire à l’horizon 2017. Il souligne que la généralisation de ces technologies permettrait aux constructeurs américains de conserver “leur position the leader dans l’industrie automobile” (Source: NHTSA).


En Europe, la Commission Européenne souhaite généraliser le dispositif eCall, conçu pour se déclencher uniquement en cas de choc - c'est-à-dire en conjonction avec les airbags. Ce dispositif déclenche automatiquement un appel aux équipes de secours du 112, qui localisent alors le véhicule grâce au GPS et peuvent intervenir plus rapidement. Le système est expérimenté à grande échelle dans neuf pays depuis 2011. La Commission estime que l'eCall devrait sauver chaque année 2500 vies en accélérant l'arrivée des secours d'environ 50 % dans les zones rurales, et de 40 % dans les zones urbaines.

Le Parlement européen vient d’adopter un projet de règlement qui rendrait le système eCall obligatoire d’ici 2015 pour toutes les voitures neuves. Le coût de l'eCall pour les constructeurs (comprenant capteurs et géolocalisation) est estimé à un peu plus de cent euros. Actuellement, seuls 0,7% des véhicules européens en sont équipés (dont environ 800 000 en France).
Le Parlement européen a aussi souhaité que cette innovation ne puisse pas être utilisée pour espionner à distance les automobilistes lors de leurs déplacements. C’est désormais au Conseil européen de se prononcer et il pourrait le faire au second semestre 2014 (Source : le Point).

 

Voir aussi :

France : Expérimentation des transports intelligents et des voitures connectées en 2015

Conduite automobile assistée sur smartphone et aide à la régulation du trafic

France : une chaire de recherche consacrée à la voiture connectée

La voiture connectée vue par Renault (2)