TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Innovation


Les usages innovants des accéléromètres dans les mobiles et les objets connectés

<p>Les usages innovants</p>
<p>des accéléromètres</p>
<p>dans les mobiles</p>
<p>et les objets connectés</p>

 

Les nombreux capteurs présents dans les terminaux mobiles ont transformé les services disponibles auprès des utilisateurs. À eux seuls, les accéléromètres ont bouleversé l'ergonomie des appareils mobiles. Ces composants (déjà utilisés dans les manettes et consoles de jeux) permettent, de modifier l'orientation de l'écran des smartphones mais ils peuvent aussi détecter des vibrations ou des chocs.
La production en masse de ces composants ainsi que leur optimisation pour l'industrie électronique les a rendus compacts et relativement bon marché. Comme ce fut le cas pour les autres capteurs qui équipent les smartphones (gyroscopes, capteurs GPS, boussoles électroniques), les ingénieurs et les développeurs ont, au fil des années, imaginé toutes sortes d’utilisations pour les accéléromètres intégrés aux smartphones, bien au-delà de celles pour lesquelles ils avaient été conçus.

Détection du mode de transport

À la suite de l’application Co2GO, de nombreuses applications utilisent l'accéléromètre (associé au GPS) pour détecter automatiquement le mode de transport (marche, vélo, train, voiture, bus, métro…) et mesurer la distance parcourue. Cette distinction permet en particulier d’afficher des informations différentes en fonction du mode de transport utilisé. Une équipe d'universitaires finlandais a ainsi entrepris d’analyser les informations fournies par les accéléromètres : l’algorithme qu’elle a mis au point permet de former l'image quasi exacte des divers moyens de transport utilisés. Ces informations contribuent à la gestion urbaine et écologique du déplacement humain. 

Calcul du passage au vert des feux de circulation

Aux États-Unis, une application mobile utilise le GPS et l'accéléromètre du smartphone pour déterminer l'emplacement et la vitesse du véhicule, puis (en les croisant avec les données de circulation en temps réel fournies par les villes) prévoir avec précision le moment ou les feux de circulation passent au vert.

Détection automatique des nids-de-poule sur la chaussée

Les applications de type Street Bump combinent GPS et accéléromètre des smartphones pour signaler automatiquement les nids-de-poule. Le système serait suffisamment sensible pour identifier les petites fissures dans la chaussée, ce qui permettra aux services d’intervenir préventivement.

Étude des séismes

Les données recueillies par les accéléromètres peuvent contribuer à l’étude des tremblements de terre en temps réel, transformant les smartphones en sismographes. L’application mobile iShake Cal agrège ces données pour obtenir une mesure plus précise et plus complète de la distribution géographique des secousses lors d'un tremblement de terre. 

Assistance des sourds et malvoyants dans les bus européens

Une application espagnole exploite les données issues du GPS, de la boussole et de l’accéléromètre pour permettre aux personnes malvoyantes ou sourdes de mieux tirer parti des transports publics. Elle leur donne des indications (sous forme d’instructions orales, d’icônes ou de textes) sur le chemin à utiliser pour se rendre à l’arrêt de bus, sur le nombre d'arrêts avant l’arrivée, ou pour signaler que le moment est venu d’appuyer sur le bouton d’arrêt et l’orienter vers sa destination.

Identification des utilisateurs à leur démarche

Les accéléromètres peuvent analyser d’une façon très précise les mouvements et la démarche d’une personne lorsqu’elle se déplace. Cette technique de reconnaissance biométrique passive pourrait être utilisée pour sécuriser l’utilisation des terminaux. L’identification d’une personne par cette méthode non intrusive atteint d’ores et déjà un taux de succès de 80 %.

Forme et santé : De la mesure de l’énergie dépensée ...

La forme et la santé constituent l’un des secteurs les plus prometteurs pour les capteurs en particulier pour les détecteurs de mouvement. Ainsi, selon le chercheur californien Amit Pande, l’accéléromètre associé au baromètre du smartphone pourrait mesurer l'énergie dépensée pendant la journée plus efficacement que les altimètres "autonomes". Il a développé une application capable de reconnaître les données pertinentes dans le flot de données recueillies par l'accéléromètre et le baromètre du smartphone pour estimer les dépenses d'énergie.

…au suivi des personnes atteintes de la maladie de Parkinson

L’accéléromètre est mobilisé par une application médicale américaine pour analyser les tremblements présents dans la maladie de Parkinson et leur évolution : cette forme de diagnostic ouvre la voie au pilotage thérapeutique à distance ou comme critère de jugement dans l’évaluation de nouveaux médicaments.
 

Outre les automobiles, les consoles de jeux, certains PC portables et les terminaux mobiles, les accéléromètres sont désormais présents dans un nombre croissant d’objets connectés : textiles intelligents, bracelets sportifs et médicaux, montres connectées, thermostats, appareils photos et caméscopes (pour le stabilisateur d’image), chaussures, oreillettes, gants, casques de sport, prothèses, drones, robots….


Voir aussi :

L’alliance durable des drones et des terminaux tactiles

Des smartphones dans les robots de la station spatiale internationale

Séismes, smartphones et science participative

Une oreillette intelligente pour garder les mains libres

Vers un contrôle gestuel des objets connectés ?

Conduite automobile assistée sur smartphone et aide à la régulation du trafic

Des chaussures connectées équipées de capteurs

Forme et "automesure de soi" : les smartphones pourraient se substituer aux actimètres

Lorsque le smartphone devient un scanner 3D

Un écosystème «familial» pour les objets connectés

Calcul automatisé et comparaison des coûts écologiques des déplacements

Une application pour aider les sourds et malvoyants dans les bus européens

Cartographie sur mobile de la pollution sonore

Objet connecté : un thermostat pilotable par terminal mobile

Une application mobile pour détecter automatiquement les nids-de-poule sur la chaussée

Capteurs mobiles : la montée en puissance des acteurs industriels européens

Les smartphones au cœur des nouveaux objets connectés

Les objets connectés au service du sport