TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Technologie et Innovations - Actualités

Une plateforme pour observer et élaborer l’Internet des objets : le projet Kickstarter

Lundi 10 septembre 2012 - Catégorie(s) : Technologie et Innovations.

La plateforme de financement collaboratif Kickstarter s’est progressivement imposée aux États-Unis comme une alternative aux circuits traditionnels en particulier pour le financement des objets connectés. Les concepteurs d’objets connectés y présentent les fonctionnalités de l’appareil, souvent à l’aide d’une vidéo : ils peuvent alors y vendre, en précommande, un nombre suffisant d’unités pour financer la réalisation d’une première série.
Kickstarter devient ainsi un observatoire des innovations liées à la connexion des objets de la vie quotidienne entre eux. Les concepteurs des appareils, souvent issus du mouvement « Open Hardware » ne sont pas toujours en mesure de prédire les usages qui pourront se développer, souvent ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui en inventent et en décrivent les usages. La plateforme Kickstarter a ainsi permis ainsi à plusieurs entreprises de voir le jour.

  • En janvier dernier, le projet Twine a recueilli 556 000 dollars, soit près de 16 fois le montant initialement sollicité (35 000 dollars). Twine  est un module qui permet de faire communiquer entre eux divers objets de la maison et de transmettre les données recueillies sur Internet. Doté d’un capteur de température interne, d’un accéléromètre interne (pour détecter les vibrations et les mouvements), d’un capteur d’humidité (pour détecter la présence d’eau), d’un interrupteur magnétique et d’un connecteur (qui permet de câbler sans soudure d’autres capteurs), Twine est programmable et permet de réaliser toutes sortes d’interactions avec d’autres objets. (Voir vidéo). Twine permet, par exemple, de signaler à son utilisateur qu’un colis a été déposé dans sa boîte aux lettres ou qu’une fuite d’eau a été détectée à son domicile. Plus de 60 usages différents de cet appareil ont ainsi été recensés par ses utilisateurs. 
  • Le projet Makey Makey a recueilli 568 000 dollars, soit près de 22 fois le montant initialement sollicité (25 000 dollars). Il s’agit d’un kit qui permet de transformer des objets du quotidien en interface de contrôle. Il suffit pour cela de brancher des pinces aux objets souhaités, de relier le petit boîtier électronique à un ordinateur.
  • Le projet Tod, pour sa part, a recueilli 89 762 dollars. Il s’agit d’un module bluetooth programmable qui permet depuis son smartphone de rester en contact avec des objets quotidiens ou avec une automobile, tout au long de la journée.
  • Plus récemment, SkyLight a recueilli 23 000 dollars. Il s’agit d’un adaptateur qui permet de réutiliser des microscopes existants et de les connecter au smartphone. L’écran du mobile devient alors un moniteur de contrôle pour prendre des photos ou des vidéos de cellules grossies cent fois. 
  • • Le projet de montre connectée Pebble a recueilli, en mars dernier, plus de 10 millions de dollars. Equipée d’un accéléromètre, d’un moteur pour émettre des vibrations, d’un microprocesseur et d’une batterie lui donnant une autonomie d’une semaine, elle se connecte à un smartphone pour consulter les courriels, les alertes de calendriers et les notifications de Facebook ou Twitter.
  • Le projet de console de jeu open source Ouya a recueilli auprès de 39 000 personnes, près de 5 millions de dollars en six jours, soit près de cinq fois le montant initialement sollicité (950 000 dollars). Cette console basée sur le système Android est basée sur le principe du "free-to-play" (les jeux sont gratuits, mais des options et bonus sont payants) et devrait donc majoritairement proposer des jeux vidéo gratuits. Contrairement aux systèmes de consoles fermés actuels, le fabricant encourage les développeurs à proposer des modifications matérielles de la console. 

Voir aussi :

Des financements collaboratifs pour les objets et appareils connectés

Des microscopes connectés aux smartphones pour l’éducation et la santé

Financement collaboratif pour les projets de m-santé

Des montres intelligentes connectées