TwitterFil Twitter

La nouvelle version d' #UnivMobile l’appli officielle des universités de Paris et d’IDF est sur #ProximaMobile
https://t.co/VxTqJOjjQY
#mEdu

Félicitations à l’astronaute Thomas Pesquet qui se rapproche de l’ #ISS: sa mission s’appellera PROXIMA ;) via
https://t.co/gjIZqDJXl7

Big Data et exploitation des données mobiles au service du développement
http://t.co/AY6PqdpYVP
#mSciences #mData

Sciences participatives: des applis mobiles collaboratives pour l’observation et le suivi des oiseaux
http://t.co/zTjakSVFTQ
#MobileDurable

Presse


Proxima Mobile : Enjeux et perspectives du premier portail européen de services d'intérêt général sur terminaux mobiles

La montée en puissance de l’Internet mobile s’accompagne de la prise en compte du contexte dans lequel les usagers sont amenés à utiliser les services mis à leur disposition. Or, les gisements d’informations, touristiques, culturels et géographiques présents en France (et plus généralement en Europe) figurent parmi les plus attractifs au monde. Ces informations constitueront la base des nouveaux services à valeur ajoutée de l’Internet mobile dont le marché mondial pourrait s’élever à plus de 25 milliards de dollars en 2015 [1]. Avec un important marché des communications mobiles et un tissu très dense de PME innovantes, la France dispose d’acteurs clés pour développer les services numériques qui accompagneront les citoyens dans l’ensemble de leurs activités quotidiennes. Un autre usage nouveau des terminaux mobiles concernera le paiement via les mobiles qui pourrait favoriser la création de nouvelles générations de services mobiles à haute valeur ajoutée [2].

C’est dans le double objectif de créer des services utiles à l’ensemble des citoyens et de stimuler l’écosystème des services mobiles qu’a été créé le portail Proxima Mobile.

  

I / Le Portail Proxima Mobile

 

Ce portail coordonné par la Délégation aux Usages de l’Internet est le premier portail européen de services d’intérêt général sur terminaux mobiles [3]. Initialement financé dans le cadre du Plan de Relance, le portail Proxima Mobile regroupe aujourd’hui plus de 100 services et applications mobiles dans des domaines aussi divers que la culture, l’éducation, les seniors, l’emploi, la santé, le tourisme ou le développement durable. Parmi les réussites du portail Proxima Mobile, l’application du Musée du Louvre est devenue l’une des applications culturelles les plus téléchargées au monde (4 millions de téléchargements dont 60 % aux États-Unis). Un autre exemple de services est l’application de covoiturage Comuto qui, avec plus d’un million d’utilisateurs réguliers, est devenue la première plateforme européenne de covoiturage sur mobile.

 

Les Missions du Portail Proxima Mobile

Les missions du portail Proxima Mobile se déclinent selon cinq grandes catégories d’activités :

  • Sélection et labellisation des nouveaux services qui répondent aux quatre critères de la charte Proxima Mobile (intérêt général, ergonomie, gratuité pour l’utilisateur final, absence de publicité).
  • Coordination d’appels à projets nationaux et européens permettant de stimuler le développement de nouvelles applications sur terminaux mobiles,
  • Animation de la communauté des acteurs de l’Internet mobile en France via les rubriques actualité et forum (Facebook, Twitter et fil RSS) accompagnée d’une veille internationale consacrée aux services d’intérêt général sur mobiles,
  • Conseils et accompagnement des acteurs technologiques privés et publics (en particulier territoriaux) vers les nouvelles formes de services d’intérêt général sur l’ensemble des plateformes mobiles,
  • Développement de services spécifiques au niveau national et européen [4].

 

Aider les administrations et collectivités locales à développer leurs services mobiles

De nombreuses administrations et collectivités locales développent désormais des services mobiles liés au tourisme, aux informations environnementales ou encore à la gestion des transports. Le portail Proxima Mobile, en plus de rendre visibles les services qui répondent aux critères de la charte Proxima Mobile, permet de structurer leurs actions en particulier par l’échange sur les technologies et les services qu’ils peuvent mettre en place. En effet, les services mobiles permettent de valoriser les informations de proximité des collectivités qui sont parmi les premiers prescripteurs de services mobiles.

  

Créer de nouveaux outils d’informations pour les consommateurs

En matière d’informations aux consommateurs, plusieurs services du portail Proxima Mobile ont vocation à devenir des standards nationaux voire internationaux. C’est le cas du service Proxi Produit qui permet d’obtenir des informations sur les produits de grande consommation à partir de la lecture des codes-barres. Le consortium Proxi Produit rassemble l’organisation GS1 (qui élabore les codes produits au niveau international), l’AFNIC l’organisme chargé du dépôt des noms de domaines en « .fr ». Ce service est piloté par un comité qui réunit l’ensemble des producteurs et distributeurs de biens manufacturés. À terme, l’ensemble de la communication sur la composition mais aussi les risques allergiques ainsi que l’affichage environnemental pourrait emprunter ce service qui dispose d’un label gouvernemental et apparaître ainsi, aux yeux des acteurs industriels, comme un vecteur de confiance pour leurs produits (à la différence des services réalisés par des entreprises ou des services réalisés par des tiers sur les réseaux sociaux).

 

II / Les Perspectives Internationales du Portail Proxima Mobile

 

Les évolutions de l’Internet mobile constituent désormais un objectif stratégique pour les entreprises comme pour les États européens. C’est dans cette perspective qu’a été créée la version européenne du portail Proxima Mobile [5]. Ce portail de services multilingues a pour ambition d’aider les entreprises françaises à se rapprocher de leurs homologues européens afin de créer les nouveaux services qui permettront de valoriser au-delà de nos frontières le patrimoine culturel, géographique et environnemental européen. La marque Proxima Mobile a aussi été choisie parce qu’elle pouvait se décliner dans la plupart des pays de l’Union européenne. La Commission européenne envisage désormais la mise en place de services transeuropéens à destination des citoyens de l’Union mais aussi des visiteurs et touristes. Ainsi, le deuxième appel à projets européens Proxima Mobile sera lancé le 7 juillet prochain par le Ministre de l’Industrie. Il portera sur la valorisation des données publiques européennes et permettra de créer des services utilisables simultanément dans plusieurs pays de l’Union européenne.

  

Un nouveau vecteur de coopération internationale

Le savoir faire en matière de services mobiles d’intérêt général constitue désormais un atout pour des actions de coopération vers les pays émergents. Ainsi, à la demande du Gouvernement tunisien, une convention de coopération entre les Ministère de l’Industrie et le Ministère tunisien des technologies portant sur la mise en place d’un portail « Proxima Mobile » en Tunisie va être signée. A terme des portails équivalents pourraient ainsi être créés auprès des pays de la Francophonie et donner lieu et de nouvelles formes de coopérations technologiques et industrielles. À l’instar des « laboratoires » pour les technologies mobiles créés par la Banque mondiale [6], la France pourrait développer des actions de transferts technologiques liés aux services mobiles.

 

III / Perspectives Économiques et Technologiques des Services Mobiles

 

Le portail Proxima Mobile a ainsi pour mission d’aider les acteurs des services mobiles à anticiper les mutations technologiques liées à l’apparition des nouveaux terminaux mobiles ; tablettes interactives, télévisions et bientôt autres « objets connectés ». En effet, en plus des téléphones mobiles et des tablettes interactives, les mêmes plateformes seront utilisées pour les services sur les téléviseurs connectés et à terme par les services qui associeront l’ensemble des objets connectés [7]. Au-delà des terminaux mobiles, l’Internet pourrait ainsi connecter l’ensemble des objets du quotidien. Avec cet « Internet des Objets [8] », il deviendra possible aux usagers du réseau de s’informer et d’interagir en permanence avec l’ensemble des objets présents dans leur environnement immédiat. En plus des secteurs du commerce, du tourisme et des transports, les métiers d’énergie pourraient aussi être transformés par l’apport des technologies mobiles. En effet, la mise en place de capteurs sur le réseau électrique mais aussi chez les abonnés (entreprises et particuliers) permettra d’effectuer d’importantes économies d’énergie en permettant le contrôle à distance de la consommation. De la même manière, des capteurs énergétiques, médicaux ou environnementaux pourraient être à l’origine de nouveaux services connectés aux terminaux mobiles.

 

[1] Report: Mobile App Market Will Be Worth $25 Billion By 2015 (TechCrunch, 18 janvier 2011)

[2] NFC to ignite billions of dollars of incremental revenue: Razorfish (Mobile Commerce Daily, 19 avril 2011)

[3] Le portail américain APPS.USA.GOV a été créé plus d’un an après Proxima Mobile et le Gouvernement US vient de créer son application mobile USA.GOV.

[4] Parmi les services récemment mis en place par les équipes du portail Proxima Mobile figurent l’application « G20 Data » ainsi que la version mobile du service « Admission Post Bac ».

[5] Proxima Mobile Europe

[6] Cf. Création par la Banque mondiale de quatre laboratoires régionaux d’applications mobiles en Afrique et en Asie

[7] Google's Android ambitions go beyond mobile (Mercury News, 13 juin 2011)

[8] Internet des Objets (revue Esprit, mars/avril 2009)

[5] Proxima Mobile Europe

[6] Cf. Création par la Banque mondiale de quatre laboratoires régionaux d’applications mobiles en Afrique et en Asie

[7] Google's Android ambitions go beyond mobile (Mercury News, 13 juin 2011)

[8] Internet des Objets (revue Esprit, mars/avril 2009)